Le risque imminent de disparition des autochtones en Colombie

 Selon des rapports internationaux, le peuple autochtone colombien est la victime trop souvent oubliée du conflit qui oppose le gouvernement local aux groupes armés, créant ainsi un risque imminent de disparition de ces communautés en Colombie. Au moins 27 groupes autochtones sont sous un risque de disparition selon la Cour constitutionnelle de la Colombie. L’Association Nationale des Autochtones, l’ONIC, rapporte que 18 groupes font face à un danger aigu d’extinction. Cette menace a aussi été rapportée par les Nations Unies notamment par le biais du Rapporteur spécial sur les droits de l’homme et des libertés fondamentales des populations autochtones.

Le GPG a donc abordé cette problématique lors d’une discussion, qui a eu lieu le 5 février 2014, avec les membres du parlement et les personnalités suivantes :

  • Alex Neve, Secrétaire général d’Amnistie Canada,
  • L’avocate Maria Patricia Tobon Yagari qui a témoigné au nom de l’ONIC
  • Federico Guzmán Duque, Juriste colombien et expert en matière des droits autochtones, qui travaillait au sein de la Cour constitutionnelle de la Colombie.